Clotilde Félix-Fromentin est designer-chercheur et théoricienne.
Chercheure au LACTH de l’ENSAPL (Ecole nationale supérieure d’architecture et de paysage de Lille) dans le domaine Matérialité.
Chercheure associée au CEAC de l'université de Lille.

Atelier situé à Malakoff (92).

Ingénieur en chimie du vivant (ENSCM, option biologie-santé), architecte d'intérieur - designer de produits d'environnement (Ecole Camondo - Musée des arts décoratifs), docteur en arts de l'architecture (ENSAPL-Lille SHS).

L'atelier qu'elle a ouvert en 2003 a travaillé une dizaine d'années au sein d'équipes pluridisciplinaires dans la scénographie d'exposition (marchés publics), l'hôtellerie et l'habitation (commandes privées) avant de se réorienter vers une pratique exploratoire et théorique au service d'un questionnement sur la poïétique de l'architecture (au sens de la poïesis), envisagée dans la perspective de l'habiter. Ce questionnement est né d'une rencontre, inattendue et constructivement dérangeante, avec la matière textile — ses affinités avec la matière vivante d'une part, avec la matière textuelle d'autre part — ce qui lui confère à ce jour une place privilégiée.

Enseigne depuis 2004 : à l'ENSCI (atelier Formes et Matières), à Camondo - Musée des Arts Décoratifs (atelier transversal espace-objet, atelier design, cours de théorie du design), à l'ENSAPL (atelier exploratoire, cours de théorie du design, séminaire d'initiation à la recherche); et intervient plus ponctuellement à l'Ens de Cachan Département Design, à l'Ecole de la nature et du paysage de Blois, à l'Ecole d'architecture de Saint-Etienne, à l'université de Lille.

Membre du réseau IGAP - Architecture et Philosophie.
Membre du groupe d'émulation Textile & Vêtement.
Membre de la compagnie de butô Danse Nuba.